Bilan de la mobilisation contre le Sommet des matières premières

Pour la troisième année consécutive, le Sommet mondial des matières premières s’est déroulé à Lausanne, à l’hôtel Beau-Rivage. Une manifestation d’opposition a eu lieu le jour d’ouverture du sommet (31 mars 2014). Les manifestants se sont trouvés confrontés à un dispositif policier plutôt impressionnant.

Contrairement à ce que laissent entendre certains médias, la manifestation était tout à fait pacifique. La police a néanmoins usé de spray au poivre, pulvérisé droit dans le visage de certains manifestants non-violents. Elle en a également interpellé une vingtaine alors qu’ils rentraient chez eux après que la manifestation a été dissoute.

Quel bilan tirer de la mobilisation de cette année ? Malgré une participation clairement inférieure à l’année passée, nous étions quand même environ 500 à descendre dans la rue (sachant que certains partis de gauche impliqués dans la municipalité lausannoise ont refusé de soutenir la manifestation, contrairement à l’année passée). Même en plus petit nombre, nous avons pu attirer l’attention sur le Sommet et sur le « sale commerce » auquel s’adonnent ses participants. En ce sens, la manifestation était, cette année encore, complémentaire au Forum organisé deux jours plus tôt, qui axait plutôt sur l’information, la réflexion et le débat.

La présence en grand nombre de policiers anti-émeute, l’usage du spray au poivre ainsi que les interpellations sont regrettables. En effet, ces éléments permettent aux médias de donner injustement l’impression d’une manifestation violente et ainsi de discréditer notre mouvement.

MAIS LA RÉPRESSION NE DOIT EN RIEN NOUS DÉCOURAGER ! Nous continuerons à dénoncer fermement la tenue de ce sommet, ainsi que les activités spéculatives et les abus des grandes entreprises. Affaire à suivre.

Plus d’infos sur :
www.stop-speculation.ch
www.facebook.com/StopSpeculationMatieres­­Premieres

Publicités

Information concernant la journée d’action du 13 octobre

Le 13 octobre 2012 approche à grands pas. Cette journée mondiale d’action nommée #globalNOISE (ou #13O) sur les réseaux sociaux devrait déboucher sur une  « casserolade » planétaire visant à dénoncer les abus antidémocratiques de nos dirigeants, davantage soucieux des intérêts des banques et autres multinationales que du bien-être de leurs populations. À cette occasion, notre collectif appelle à manifester pacifiquement en ville de Delémont.
La « casserolade » (concert de casseroles) n’est qu’une composante de la manifestation qui permet de montrer la solidarité entre les mouvements Occupy, yosoy132 (Mexique), et autres indignés. Le but premier reste la sensibilisation, la diffusion de nos idées, le dialogue et la promotion d’alternatives. Lire la suite

La lutte contre l’ACTA porte ses fruits

C’est désormais officiel : le Parlement européen a rejeté le traité ACTA par 478 voix contre 39 (ainsi que 165 abstentions) 1. Le rejet est définitif.

Élaboré en coulisses par une poignée d’États (avec la complicité de grandes multinationales !), ce texte visait entre autres à lutter contre le téléchargement illégal et le partage d’informations copyrightées (fichiers musicaux, films, etc.). Il aurait également permis de restreindre l’accès à des médicaments génériques dans certains pays. Lire la suite

Rio+20 : La Nature n’est pas une marchandise

Aujourd’hui, mercredi 20 juin 2012, s’ouvre la Conférence des Nations Unies sur le développement durable à Rio de Janeiro. Il s’agit du cinquième Sommet de la Terre, le premier ayant eu lieu en 1972. Il vise à promouvoir une « économie verte », qui entend concilier écologie et capitalisme. Cette conférence est aussi appelée Rio+20, car elle a lieu 20 ans après le Sommet de la Terre de 1992 qui avait suscité beaucoup d’espoir à l’époque.

20 ans plus tard, force est de constater que la situation n’est guère brillante. Les scientifiques, qui tirent la sonnette d’alarme depuis un bon moment déjà, s’accordent aujourd’hui à dire que nous devons nous préparer à vivre de grands bouleversements climatiques à moyen terme. De plus, les ressources naturelles s’épuisent à vue d’œil : plusieurs de nos matières premières viendront à manquer au cours de ce siècle. Les plus alarmistes pensent que notre modèle de société nous conduit tout simplement à l’extinction… Lire la suite

Rio+20 : comment multinationales et marchés financiers comptent s’accaparer la nature

PAR SOPHIE CHAPELLE (18 JUIN 2012)
basta! (www.bastamag.net)

Un nouveau sommet des Nations unies sur le développement durable s’ouvre à Rio le 20 juin (Rio+20). Au programme : la mise en place d’une « économie verte », présentée comme une solution à l’épuisement des ressources naturelles et au réchauffement climatique. Ou comment les tenants d’un néolibéralisme vert, les grands groupes privés et les marchés financiers cherchent à s’approprier les biens communs : eau, forêts, biodiversité ou cycle du carbone… Une entreprise prométhéenne pour transformer la nature en bulle spéculative. Lire la suite

Les «Indignados», une force en expansion

Espagne samedi 12 mai 2012
Par Francois Musseau, Madrid

Le mouvement des « Indignados » fête ce weekend son premier anniversaire
Le mouvement lancé le 15 mai 2011 fête ce week-end son premier anniversaire avec notamment des marches dans plusieurs villes espagnoles.
Moins visible, il se développe sous forme d’économie parallèle dans la vie des quartiers.

Alvaro se définit comme un « chômeur très occupé ». A 28 ans, cet informaticien ne manque pas une seule assemblée de la place Dos de Mayo, centre névralgique de Malasaña, quartier emblème de la movida madrilène. Ce jour-là, consacré aux préparatifs des grandes marches de ce week-end – qui marquent le premier anniversaire du mouvement des Indignés –, le programme est spécialement chargé : soupe populaire, harangues mobilisatrices au micro, mini-marché de troc (habits, ustensiles, livres…), lancement d’une coopérative pour défendre les chômeurs, distribution de produits écologiques issus de vergers voisins… Lire la suite

Discours d’un membre d’Attac, le 12 mai, à Delémont

« Cher-e-s Indigné-e-s,

Je vous propose ces quelques phrases de la part d’Attac, association née en 1999, du constat des dangers qu’encourait la démocratie mondiale par rapport à la soumission du monde politique au néolibéralisme et à la nébuleuse de la nouvelle divinité qu’on nomme ‘‘Les Marchés’’.

En effet, les puissants et les riches, soit environ 1% de la population mondiale, ont mis en place un système qui leur permet de s’enrichir très rapidement, parfois en détournant les lois et sans tenir compte du bien-être des populations. Lire la suite