Rio+20 : La Nature n’est pas une marchandise

Aujourd’hui, mercredi 20 juin 2012, s’ouvre la Conférence des Nations Unies sur le développement durable à Rio de Janeiro. Il s’agit du cinquième Sommet de la Terre, le premier ayant eu lieu en 1972. Il vise à promouvoir une « économie verte », qui entend concilier écologie et capitalisme. Cette conférence est aussi appelée Rio+20, car elle a lieu 20 ans après le Sommet de la Terre de 1992 qui avait suscité beaucoup d’espoir à l’époque.

20 ans plus tard, force est de constater que la situation n’est guère brillante. Les scientifiques, qui tirent la sonnette d’alarme depuis un bon moment déjà, s’accordent aujourd’hui à dire que nous devons nous préparer à vivre de grands bouleversements climatiques à moyen terme. De plus, les ressources naturelles s’épuisent à vue d’œil : plusieurs de nos matières premières viendront à manquer au cours de ce siècle. Les plus alarmistes pensent que notre modèle de société nous conduit tout simplement à l’extinction…

Malgré tout, nous continuons à vivre comme si ces ressources étaient inépuisables, sans nous soucier des dégâts environnementaux.

Peut-on espérer que Rio+20 contribuera à initier un tournant dans la manière dont nos civilisations gèrent les ressources ? Rien n’est moins sûr. Les documents officiels indiquent au contraire que l’économie verte promue par la conférence de l’ONU consiste avant tout à faire de la nature un capital d’investissement 1. Comprenez une marchandisation de la nature, permettant de créer de nouvelles opportunités de croissance (OGM, « biocarburants », etc.).

« De nombreuses références à des principes de justice ou à des droits élémentaires, comme le droit à l’eau et l’assainissement, ne figurent plus [dans les documents officiels] ou ont été fortement rabotées », indique la branche française de l’organisation ATTAC sur son site Internet 2.

Action le 20 juin à Delémont en faveur du Sommet des Peuples

Action de sensibilisation (Delémont, 20 juin 2012)

L’économie verte ne répondra donc certainement pas aux défis auxquels nous sommes confrontés. Pire : les engagements pris pendant la conférence pourraient ne constituer qu’une étape de plus dans la mondialisation néolibérale. Il n’est pas question ici de remettre en question la bonne volonté de l’ensemble des participants, mais il faut être conscient du poids titanesque des entreprises multinationales capables d’orienter les décisions en fonction de leurs intérêts privés.

En marge de la conférence de Rio+20 se tient le Sommet des Peuples, réunion « alternative » qui rassemble, entre autres, militants altermondialistes et représentants des peuples autochtones.

Peu médiatisée, cette réunion est sans doute infiniment plus créative et prometteuse que la conférence de l’ONU. Réappropriation collective des terres par les paysans, souveraineté alimentaire, et critique du capitalisme financier mondialisé sont quelques-uns des termes abordés. « Nous n’avons plus rien à faire des négociations [de Rio+20] et des promesses de l’ONU » assène Wahu Kaara, délégué d’une ONG kenyane, présent au Sommet des Peuples 3.

Si nous devions avoir un avenir, il ne passerait sûrement pas par un hypothétique « capitalisme vert », mais bien par une revalorisation de l’agriculture locale et la mise en place de systèmes de production réellement durables. La réhabilitation des techniques de culture traditionnelle est également nécessaire – ce qui suppose de donner la parole aux communautés paysannes et indigènes du monde entier.

Le changement ne se fera pas non plus sans une prise de conscience mondiale du rôle joué par la finance et les grandes multinationales. L’éveil des consciences est déjà en marche. Parlez-en !

Sources :

Plus d’informations à l’adresse suivante : http://www.bastamag.net/article2479.html ou sur ce site : http://rio20.net/fr

http://www.france.attac.org/articles/le-g20-va-t-il-sequestrer-rio20-et-lonu-au-profit-dun-modele-insoutenable

3 http://www.humanite.fr/environnement/le-sommet-des-peuples-remonte-contre-celui-de-la-terre-499006

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s