Rio+20 : La Nature n’est pas une marchandise

Aujourd’hui, mercredi 20 juin 2012, s’ouvre la Conférence des Nations Unies sur le développement durable à Rio de Janeiro. Il s’agit du cinquième Sommet de la Terre, le premier ayant eu lieu en 1972. Il vise à promouvoir une « économie verte », qui entend concilier écologie et capitalisme. Cette conférence est aussi appelée Rio+20, car elle a lieu 20 ans après le Sommet de la Terre de 1992 qui avait suscité beaucoup d’espoir à l’époque.

20 ans plus tard, force est de constater que la situation n’est guère brillante. Les scientifiques, qui tirent la sonnette d’alarme depuis un bon moment déjà, s’accordent aujourd’hui à dire que nous devons nous préparer à vivre de grands bouleversements climatiques à moyen terme. De plus, les ressources naturelles s’épuisent à vue d’œil : plusieurs de nos matières premières viendront à manquer au cours de ce siècle. Les plus alarmistes pensent que notre modèle de société nous conduit tout simplement à l’extinction… Lire la suite

Publicités

Rio+20 : comment multinationales et marchés financiers comptent s’accaparer la nature

PAR SOPHIE CHAPELLE (18 JUIN 2012)
basta! (www.bastamag.net)

Un nouveau sommet des Nations unies sur le développement durable s’ouvre à Rio le 20 juin (Rio+20). Au programme : la mise en place d’une « économie verte », présentée comme une solution à l’épuisement des ressources naturelles et au réchauffement climatique. Ou comment les tenants d’un néolibéralisme vert, les grands groupes privés et les marchés financiers cherchent à s’approprier les biens communs : eau, forêts, biodiversité ou cycle du carbone… Une entreprise prométhéenne pour transformer la nature en bulle spéculative. Lire la suite