L’indignation en Suisse

Si la Suisse est d’abord restée sans réaction face au mouvement des indignés espagnols qui s’est répandu comme une trainée de poudre en Europe, elle a néanmoins répondu à l’appel du 15 octobre 2011. Environ 1’000 personnes se sont rassemblées sur la Paradeplatz à Zürich, notre « Wall Street » local. Quelques centaines de personnes se sont mobilisées à Genève, et des manifestations de plus petite envergure ont également eu lieu à Bâle et à Berne. À partir de cette date, plusieurs campements ont fleuri sur le territoire suisse, bien qu’ils aient finalement étés contraints à lever le camp.
La majorité des collectifs nés dans la foulée du 15 octobre sont toujours actifs, notamment les indignés de Genève qui, semble-t-il, n’ont pas dit leur dernier mot.

Rassemblement des indignés suisses sur la Paradeplazt à Zürich, le 15 octobre 2011

Rassemblement des indignés suisses à Zürich, le 15 octobre 2011

Cependant, le mouvement peine à se développer chez nous, peut-être en partie parce que notre pays n’a pas de tradition contestataire marquée, mais avant tout parce que nous avons jusqu’alors échappé aux turbulences de la crise économique.
Oui, la Suisse se porte bien – économiquement. Mais est-ce une raison pour rester les bras croisés ?

Tout récemment, les sociétés minières Glencore et Xstrata, qui siègent en Suisse, ont annoncé qu’elles allaient fusionner, donnant naissance à une « méga-entreprise » représentant la modeste somme de 120 milliards de francs, soit l’équivalent de 40% du PIB du pays ! Une telle concentration de pouvoir n’est-elle pas une menace pour la démocratie ? En l’état actuel des choses, les gouvernements, mêmes ceux que l’on dit démocratiques, sont agenouillés devant des entreprises privées qui n’agissent que pour leur profit, violent massivement les droits humains, sont incapables de gérer les ressources naturelles de manière durable et participent activement à la dégradation de notre environnement 1.

Nous entendons nous aussi revendiquer un système plus juste, où le peuple aurait droit au chapitre, en particulier en ce qui concerne les questions cruciales du futur de notre planète et des sociétés humaines.

Comme ailleurs en Europe, les indignés ont également pour objectif de faire entendre leurs revendications sur la politique locale. Bien que notre démocratie soit une réussite, cela ne signifie pas pour autant qu’elle est imperfectible. À titre d’exemple, rappelons, que le financement des partis politiques suisses reste un sujet plutôt tabou. Savoir exactement qui finance qui, et dans quelles proportions permettrait de comprendre un peu mieux les enjeux, ce qui nous semble absolument essentiel en démocratie.

Dans une perspective plus globale, nous souhaitons bien sûr témoigner notre sympathie aux autres mouvements des indignés de par le monde et montrer notre désaccord concernant certaines décisions prises au niveau international. Ainsi, nous sommes par exemple déterminés à nous mobiliser contre l’Accord Commercial Anti-Contrefaçon (ACTA), élaboré dans notre dos, et qui risque d’être appliqué sans consultation populaire.

Vu l’état actuel de notre monde et les directions prises par les grands acteurs économiques, politiques et financiers, il nous semble primordial de sensibiliser l’opinion publique et de stimuler la réflexion dans l’espoir de dégager de nouvelles pistes. C’est dans ce pari ambitieux mais légitime que les indignés, en Suisse comme ailleurs, se sont lancés. Nous sommes les 99% et nous estimons avoir le droit de reprendre notre avenir en mains.

Joachim

Sources :

1 L’organisation américaine Center Media Democracy a récemment rendu publics des documents confidentiels attestant du rôle joué par les grosses entreprises dans d’importantes réformes économiques aux États-Unis. Le site www.agoravox.tv a relayé l’information : http://www.agoravox.tv/actualites/international/article/alec-la-reforme-des-etats-unis-par-31067

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s